Bienvenue sur le site des actualités et publications agricoles
de la Fondation rurale interjurassienne

Newsletter à l’agriculture du Jura bernois 2/23

Informations concernant le recensement 2023, la SRPA, le projet Qualité du paysage et la possibilité d’obtenir une contribution de Fr. 450.- pour des surfaces herbagères non ensemencées pendant les 20 dernières années.

RAPPEL : regles SRPA À PARTIR DE 2023
  • SRPA “standard” : 13 x en hiver & 22 x en été, 4 ares/UGB
  • SRPA “mise au pâturage” : 22 x en hiver & 26 x en été, 70% de pâture dans la ration d’été

>> voir la fiche descriptive de la mesure

PROJET QUALITÉ DU PAYSAGE BE
  • Dans le canton de Berne, les projets sont prolongés sans modifications jusqu’en 2025
  • Lors du recensement 2023, s’ils le souhaitent, les exploitants peuvent apporter des corrections

>> voir les informations complémentaires


RAPPELS : MODIFICATIONS DANS LES PER ET LE SYSTÈME DES PAIEMENTS DIRECTS a partir de 2023

Texte de la rubrique -Texte de la rubrique -Texte de la rubrique -Texte de la rubrique -Texte de la rubrique -Texte de la rubrique -Texte de la rubrique -Texte de la rubrique -Texte de la rubrique -Texte de la rubrique -Texte de la rubrique -Texte de la rubrique -Texte de la rubrique -Texte de la rubrique -Texte de la rubrique


PRÉSERVER LES PLANTES FOURRAGÈRES – INSCRIRE MAINTENANT LES “SURFACES IN SITU”

Pour préserver la diversité génétique des plantes fourragères indigènes, le canton de Berne recherche des prairies et des pâturages qui n’ont jamais été ensemencés au cours des 20 dernières années.

Environ 300 ha de surfaces fourragères in situ sont encore recherchées. L’objectif de ces surfaces est de conserver sur place (in situ) la génétique végétale d’importantes plantes fourragères.
Les prairies et pâturages permanents qui répondent aux exigences de la fiche technique “Conservation in situ” peuvent encore être annoncés dans GELAN lors du recensement de 2023.
Cette possibilité est adressée aux exploitants intéressés à poursuivre l’exploitation actuelle comme jusqu’à présent et à ne pas ensemencer la surface à l’avenir. Il n’y a pas de directives particulières concernant l’utilisation et la fertilisation. Les surfaces de promotion de la biodiversité sont exclues de ce soutien et ne peuvent pas être annoncées. Les surfaces déclarées seront contrôlées en 2023. Si les conditions sont remplies, une contribution annuelle de 450 francs par ha sera versée aux exploitants à partir de 2024.


recensement agricole 2023

Le recensement agricole 2023 est ouvert du 3 au 28 février 2023 sur Gelan.


Publié le